Chapitre 3 - Installation d'une pièce pour la croissance

Chapitre 3 - Installation d'une pièce pour la croissance

L'installation d'une pièce pour la croissance est une procédure simple. Plus grand le jardin doit être, et plus grande sera votre attention pour préparer vos plans. Les jardins fluorescents modestes ne peuvent avoir besoin que seulement de l'installation des lampes au-dessus des pots. Un système avec deux lampes HID ou plus a besoin d'un espace plus grand et nécessite des ouvertures d'échappement ou au moins une fenêtre ouverte pour de l'air frais. Vous pouvez installer un balanceur de lumière qui bouge les HID lentement autour de la zone de plantation. Vous pourriez vouloir installer un générateur de CO2 ou un système d'arrosage automatique. Votre jardin peut être aussi simple ou élaboré que vous le voulez.

Quand vous décidez ou faire pousser, considérez d'abord la sécurité de votre jardin. Est-ce que la pièce est à l'abris de la détection de l'extérieur ? Est-ce que la lumière peut être vue de l'extérieur ou par des visiteurs non désirés ? Est-ce que l'odeur de la marijuana attirera l'attention ? Si votre pièce est ouverte sur l'extérieur ou vers une autre pièce, le parfum distinctif de la marijuana fraîche est particulièrement perceptible pendant la floraison (voir les générateurs d'ions négatifs au chapitre 13). Y-a-t-il une puissance électrique suffisante pour vos lampes ? Voir la section sur l'électricité et les mesures de sécurité plus loin dans ce chapitre pour vous aider à déterminer vos besoins électriques.

Pour un grand jardin, vous avez besoin d'un arrosoir, car le transport de l'eau pour un grand jardin mâture peut devenir une corvée. Les robinets de cuisine ont généralement un bout fileté auquel vous pouvez mettre un tuyau d'arrosage qui atteindra les plantes ou le réservoir d'eau.

Il doit y avoir assez d'espace vertical pour permettre l'entière maturité de votre jardin. 1 m 80 est un espace minimum pour suspendre un système de 1000 W HID et avoir encore assez d'espace pour que les plantes grandissent en une taille décente. Vous pouvez faire pousser un jardin dans un espace de seulement 80 cm de haut si vous utilisez des tubes fluorescents, et plus particulièrement si vous utilisez des boutures et des petits pots.

Vous devez avoir assez d'espace pour bouger autour de votre jardin confortablement pour entretenir les plantes.

Figure 15 : Jardin HID de base. Une installation simple.

 

1 - Quelle taille de système de lumière ?

Quand vous décidez quelle taille de système lumineux vous voulez utiliser, considérez combien de production vous avez besoin réellement, et l'espace ainsi que les fonds dont vous disposez pour installer votre jardin. Un fumeur occasionnel peut subvenir à ses besoins en installant un système de 4 tubes fluorescents d'1 m 20, qui consommera seulement 160 W, une quantité insignifiante. C'est absolument le plus petit système lumineux recommandé pour faire pousser la marijuana, et je voudrais vous recommander fortement d'utiliser 4 tubes de 2 m 40 à la place. Le système de 2 m 40 à un rendement de plus du double.

Deux fumeurs réguliers peuvent vouloir installer un système d'au moins 4 tubes fluorescents de 2 m 40 standards ou HO (320 ou 440 W), ou une 400 W ou 1000 W HID. Ces systèmes devraient donner au minimum, de 170 à 450 grammes de têtes de sinsemilla tous les 5 mois, et au moins une quantité équivalente de pousses inférieures en qualité et de feuilles, par récolte.

Utilisez toujours le tube le plus long que vous pouvez mettre dans la zone de culture. Par exemple, n'utilisez jamais 2 tubes fluorescents d'1 m 20 si la zone peut contenir des 2 m 40, car un système de 2 m 40 est moins cher à acheter et à utiliser que 2 installations d'1 m 20, et parce qu'un simple tube de 2 m 40 produit plus de lumière pour un coût d'utilisation moindre que 2 tubes d'1 m 20. L'installation est plus facile à installer, et plus facile à lever et à baisser qu'une installation de 2 tubes d'1 m 20. Aussi, combinez toujours les tubes fluorescents dans de grands jardins, au lieu d'avoir des jardins plus petits et séparés. La surface sera la même dans les deux cas, mais la profondeur effective (m3) du jardin, s'accroît quand les lumières sont combinées (voir figure 16).

Un système modeste et pas cher que vous pouvez acheter partout est un système de 4 tubes fluorescents de 2 m 40, consommant 320 W. Ce système couvre une zone de 1,5 m2 (0,6 * 2 m 40) avec de bons résultats, si les plantes sont entretenues correctement. Un autre système excellent et pas cher consiste en 4 tubes fluorescents normaux de 1 m 20 (160 W) pour élever les boutures, et d'une HPS de 400 W pour la croissance et la floraison. Avec les ventilateurs et autres accessoires, ce jardin ne consomme que 700 W ; malgré tout, le rendement est excellent, 450 grammes ou plus de sinsemilla tous les 4 mois.

 

2 - Déterminer la taille du jardin

La taille de votre jardin est déterminée par les dimensions et la puissance de votre système lumineux. La marijuana pousse convenablement avec aussi peu que 160 W de lumière par m2 de surface de culture, mais pour de meilleurs résultats, utilisez au minimum 215 W de lumière par m2 de surface. En général, pour chiffrer les watts totaux dont on a besoin pour illuminer une zone connue : on multiplie la longueur par la profondeur de la zone et on multiplie ensuite par 215 pour obtenir les watts totaux dont on a besoin. Par exemple, vous avez une pièce de 3,2 m par 4,2 m que vous voulez remplir de plantes. La surface fait 13,5 m2. A 215 W/m2, cela fait 2900 W ou 3 HID de 1000 W.

Un autre exemple : un jardin de taille minimum peut être illuminé par une installation de 4 tubes fluorescents d'1 m 20 (160 W). En divisant 160 par 215, cela fait 0,75 m2. La taille du jardin correspond alors au système lumineux qui est la longueur de l'installation (1 m 20) par 60 cm de profondeur. Un système de 4 tubes fluorescents HO de 2 m 40 de 110 W chacun, fera : 440 W / 215 = 2 m2. Si on divise par la longueur des tubes (2 m 40), on obtient la profondeur du système : 2 / 2,4 = 83 cm. Dans la pratique, la plupart des pièces n'ont pas les dimensions qui correspondent au calcul, mais cette formule est une bonne règle générale de départ. Bien sûr, plus vous concentrez de lumière sur les plantes, plus vite elles pousseront, aussi longtemps que les autres facteurs de croissance ne sont pas limités. Les cultivateurs expérimentés concentrent souvent entre 320 et 430 W de lumière par m2, et associé avec du CO2 supplémentaire, la taux de croissance s'accroît dramatiquement. Le chiffre de 215 W/m2 doit seulement être utilisé comme la concentration minimum de lumière nécessaire pour faire pousser une bonne récolte et comme un exemple pour calculer la taille maximum d'un jardin pour une quantité de lumière donnée.

Figure 16 : Avec plus de tubes, la profondeur effective et la largeur pour cultiver augmentent. La puissance lumineuse est en footcandles pour un système de tubes de 40 Watts avec réflecteur.

Chaque pièce de croissance a besoin d'espace pour que le jardinier puisse manoeuvrer quand il manipule les plantes, pour les ventilateurs, le stockage, etc... L'exemple précédent marchera bien avec seulement 2 HID de 1000 W montées sur un balanceur de lumière, avec un espace à la périphérie pour que le jardinier travaille. Une installation avec 4 HID et du CO2 supplémentaire peut facilement doubler le rendement pour le même espace. Pour chiffrer la taille de n'importe quel jardin, quand vous avez déjà les lumières : divisez les watts totaux par 215 pour obtenir la zone en m2. Par exemple, si vous avez 2 HID de 1000 W, la wattage total est de 2000 W qui éclairent une zone totale de 9,3 m2. (L'utilisation d'un balanceur de lumière accroît la zone de jardin ou zone d'illumination effective).

En utilisant la formule des 215 W/m2, la zone en-dessous d'une lampe de 1000 W est un cercle de 2,4 m de diamètre. Utilisez un cercle d'environ 1 m 50 de diamètre pour une lampe de 400 W. En multipliant les lampes de 1000 W, recouvrez les zones circulaires d'environ 60 à 90 cm. Un jardin avec 2 ampoules de 1000 W devra alors avoir 2 cercles de 2,4 m de diamètre se recouvrant pour former une zone de lumière de 4 m de long par 2 m 40 de large. Une simple ampoule de 1000 W sur un balanceur de lumière illumine un cercle ou une surface d'environ 3 m de diamètre. Une HID de 400 W sur balanceur illumine effectivement une zone d'au moins 1 m 80 de diamètre.

 

3 - Suspendre le système lumineux

Il y a deux réglages de base pour garder les lumières proches des plantes. La plus commune est de suspendre l'installation avec des chaînes ou des ficelles à partir de crochets attachés au plafond, à partir de poutres, à partir de clous dans le mur, ou à partir d'un cadre ou d'étagères construits pour cela. L'installation est alors levée progressivement pour maintenir la distance appropriée par rapport aux sommets des plantes.

Le second réglage, moins commun, a les lumières fixées en place et une planche supportant les plantes. La planche est baissée lorsque les plantes grandissent. Cette seconde option est utilisée souvent avec des plantes poussant sous la lumière du ciel, avec les lampes HID qui sont fixées en place ou qui sont sur des balanceurs, ou avec des jardins fluorescents étagés ou c'est plus pratique de baisser une planche que de lever une installation. Mettez les plantes sur une table, une planche de contreplaqué, sur des blocs pour les garder proches de la source de lumière. Lorsque les plantes grandissent, ôtez les blocs pour baisser la planche de façon que les plantes ne soient pas serrées contre la source de lumière. Utilisez des milieux hydroponiques, parce qu'ils sont beaucoup plus légers que la terre. La planche peut être aussi suspendue par des chaînes avec des crochets dans un cadre ou une étagère haute pour faciliter un baissage facile.

Vous pouvez ne pas avoir besoin de lever l'installation avec un jardin HID, si vous faites pousser une récolte à turnover rapide ou les plantes ont moins de 90 cm de haut quand elles sont récoltées. Ceci est commun quand la récolte est mâture sous des HID avec balanceurs, après qu'elles aient démarré sous un plus petit système fluorescent.

Quel que soit le système que vous choisirez, assurez-vous que de lever ou de baisser la planche ou l'installation est facile, car vous aurez à l'ajuster très souvent lorsque les plantes grandiront vite et deviendront grandes avec le temps. Un système lourd qui est difficile à lever devient plus difficile à manipuler plus tard.

Pour les lampes MH et HPS, vous pouvez utiliser une poulie, mais tout ce dont vous avez réellement besoin est d'un solide crochet fixé au plafond duquel vous suspendez une solide corde attachée à l'installation de la lampe...

Laissez au moins 15 cm d'espace entre le plafond et toute HID parce que l'installation sera très chaude.

Plusieurs trous pour le montage sont déjà faits dans la surface des installations fluorescentes. La procédure la plus simple pour lever les tubes fluorescents est de glisser un crochet en forme de S à travers les trous. Faites deux boucles de corde, d'à peu près 10 à 20 cm de long, et attachez-les aux crochets à chaque extrémité de l'installation. A chaque boucle, attachez un autre crochet en S relié à une chaîne. Quand vous levez les lampes, bougez simplement les crochets du haut vers un anneau plus haut de la chaîne. Lever l'installation est alors facile, et la corde non-conductrice évite la conductivité électrique entre l'installation et vous. Cela vous garde des chocs électriques si vous levez l'installation quand les lumières sont allumées.

Figure 17 : Lever les lampes est facile. A gauche : déplacez juste le crochet en S vers le haut sur les anneaux de la chaîne. A droite : Avec une corde, entourez-la autour de clous pour lever les lampes.

 

4 - Réflecteurs et balanceurs pour les jardins HID

Achetez toujours un réflecteur quand vous commandez une HID. Chaque compagnie fait ses propres réflecteurs et certains sont plus efficaces que d'autres, mais c'est plus important que vous achetiez un réflecteur au lieu de ne pas en acheter. Pour les HID montées verticalement, il y a des réflecteurs en forme de cônes larges, de cônes profonds, et des paraboliques. Les lumières immobiles marchent mieux avec des réflecteurs paraboliques. Ils concentrent la lumière environ 20 pour cent de plus que les réflecteurs en forme de cônes larges et augmentent la profondeur effective pour la croissance.

Les HID montées horizontalement délivrent environ 20 pour cent plus de lumière que les réflecteurs paraboliques. Vous devez acheter une ampoule MH prévue pour le montage horizontal de façon à tirer avantage du réflecteur horizontal. Les lampes HPS se montent dans n'importe quelle position.

La seule bonne application pour des réflecteurs en forme de cônes larges ou peu profonds est quand on utilise des MH avec des HPS dans des jardins à ampoules multiples. Quand vous utilisez un balanceur de lumière, positionnez les lampes plus près du haut des plantes. Le système à large cône illumine tout le jardin avec un mixage de spectre lumineux continuel puisque la lumière va dans une zone plus large. Assurez-vous que le périmètre du jardin est entouré de surfaces réfléchissantes.

Les balanceurs de lumière sont ce que leur nom implique : ce sont des bras mécaniques d'ou sont fixées les lampes MH ou HPS; un petit moteur bouge les lampes d'avant en arrière lentement à travers le jardin. Les balanceurs distribuent la lumière régulièrement, et illuminent de manière égale toutes les zones du jardin. Parce que la lumière bouge constamment, vous pouvez positionner les lampes plus près du sommet des plantes sans les brûler. Le mouvement constant de lumière évite l'effet de "pyramide" que l'on trouve sous les lumières immobiles, ou la croissance est concentrée sous le centre de l'ampoule alors que la croissance à la périphérie du jardin est en retard. Pour les jardins ayant plusieurs HID, les balanceurs linéaires ou circulaires sont fortement recommandés.

Les balanceurs de lumière sont de deux types : les balanceurs en arc qui tournent autour d'un jardin circulaire; les balanceurs linéaires qui bougent d'avant en arrière au travers d'un jardin rectangulaire. La plupart des balanceurs prennent entre 40 et 50 minutes pour faire une rotation ou un mouvement d'avant en arrière. Le "tourniquet", qui bouge d'avant en arrière sur 180 degrés, couvre un cercle de 2 m 40 ou un cercle de 4 m 50 avec une extension. Le "sun-circle" fait une rotation en un cercle complet en 40 minutes. Deux lampes illuminent un cercle de 3 m de diamètre. Un bras d'extension et une autre ampoule augmentent la zone effective illuminée en couvrant un cercle de 4 m 50 de diamètre. Les balanceurs linéaires comme le "solar-shuttle" couvrent une pièce de 2 m 40 de large par 3 m de long et plus de 5 m 40 de long avec les extensions. Un avantage des balanceurs circulaires est qu'ils mixent de façon régulière le spectre de lumière des lampes HPS et MH utilisées conjointement. Pour un jardin avec trois ampoules, utilisez 2 HPS et 1 MH. Les balanceurs linéaires gardent une partie du jardin principalement sous une MH, et le reste du jardin principalement sous une HPS.

Dans n'importe quel jardin avec plus d'une seule lampe HID, les balanceurs sont une addition essentielle pour égaliser le spectre de lumière et le rendement de la croissance, et pour remplir régulièrement le jardin tout entier. Ils augmentent le rendement de tout jardin HID d'au moins 20 pour cent et peut être bien autant que 40 pour cent.

Avec un jardin à deux ampoules, utilisez un balanceur en arc avec une lampe MH et une lampe HPS. Cette configuration illumine le jardin tout entier avec des longueurs d'onde dans le rouge et l'infrarouge, qui donnent une meilleure floraison. Utilisez un réflecteur à grand angle au lieu d'un réflecteur parabolique profond pour une meilleure illumination. Les réflecteurs paraboliques marchent mieux avec les lampes immobiles. Ils concentrent la lumière et augmentent la profondeur effective pour la croissance. Puisque les balanceurs permettent aux lampes d'être plus près du sommet des plantes, un réflecteur en forme de cône large illumine tout le jardin plus régulièrement au travers de son cycle.

Si vous avez un problème avec la disponibilité ou la consommation d'électricité, installez un balanceur de lumière au lieu d'une ampoule supplémentaire. Les balanceurs n'utilisent généralement pas plus de 14 à 24 Watts, donc les dimensions et le rendement de votre jardin augmentent sans différence notable de votre consommation électrique. Les balanceurs ont de 1 à 4 bras, chacun d'eux portant une ampoule MH ou HPS avec réflecteur. Si les vibrations de votre balanceur sont un problème, utilisez des bandes de caoutchouc entre le plafond et le matériel.

Figure 18 : En haut : de gauche à droite : Comparaison de l'efficacité des lampes MH et HPS en footcandles avec des réflecteurs verticaux en cône. En bas : de gauche à droite : Comparaison des réflecteurs paraboliques et horizontaux avec une lampe HPS. Notez que l'horizontal est meilleur que le parabolique, et que le parabolique est meilleur que le cône du haut. La zone couverte est de 1,8 m par 1,8 m.

 

5 - Réglages des fluorescents

Pour les jardins fluorescents, vous pourriez préférer acheter les ballasts et les connexions séparément, ou ôter les ballasts de l'installation, car les ballasts sont pour beaucoup dans le poids de l'installation.

C'est souvent moins cher d'ôter les parties d'une installation entière que d'acheter les parties séparément. Montez les ballasts de façon permanente sur un mur ou dans un cadre d'étagères. Positionnez les ballasts sur le mur ou installez-les à mi-distance entre la position la plus basse et la position la plus haute que l'installation aura, de façon à minimiser la longueur de fil électrique.

igure 19 : (a) La plupart des installations fluorescentes sont comme cela. (b) Les installations avec des tubes espacés sont meilleures. (c) Hautement recommandé : espacez 6 à 8 tubes sur une planche de contreplaqué.

Il y a un schéma sur les ballasts pour vous montrer comment câbler les connexions.

Vous pouvez espacer les tubes de manière à distribuer la lumière régulièrement à travers le jardin au lieu de concentrer la lumière au milieu de celui-ci. Dans les installations typiques, les ampoules sont proches les unes des autres, et beaucoup de la lumière est gardée dans le réflecteur ou entre les ampoules. Espacer les tubes régulièrement au travers la largeur du jardin augmente généralement la lumière (d'au moins 40 pour cent !) dirigée vers les plantes. Par exemple, une installation à 4 tubes, de 320 W, de 2 m 40 de long, couvre une surface d'environ 60 cm de large. Généralement, les 4 tubes sont concentrés dans les 20 cm du centre de l'installation. Espacez les tubes de 5 à 15 cm de distance. Lorsque vous montez les connexions, fabriquez toujours des réflecteurs individuels pour chaque tube (voir les figures 20 et 21) à partir de carton.

Figure 20 : Fabriquez les réflecteurs avec du carton ou du bristol agrafé au bois. Vous pouvez les couvrir avec de l'aluminium en feuilles ou du plastique blanc. Ne laissez pas les réflecteurs en contact avec les bouts des tubes.

La séparation des ballasts de l'installation est pratique, particulièrement avec les jardins étagés. Lorsque les ballasts sont ôtés, le système est plus léger, facile à lever, et moins chaud. Il n'y a pas de problème avec les ballasts chauffant les étagères au-dessus.

Montez les connexions de façon précise, autrement les tubes pourraient ne pas marcher continuellement.

 

6 - Réflecteurs pour la pièce et les lampes

Lorsque vous avez décidé de votre espace pour la culture, préparez le entièrement avant de commencer à planter. La pièce doit avoir du plastique pour protéger le sol des dommages de l'eau. Achetez du plastique blanc pour refléter la lumière du bas vers les plantes. Dans les serres, utilisez du granit blanc, du sable blanc, ... , pour couvrir le sol. Toute chose blanche reflète la lumière, ce qui est très important dans les jardins naturels à faible lumière et dans tous les jardins à lumière électrique pour aider à illuminer les branches les plus basses.

Quelle que soit l'installation choisie, les matériaux réfléchissants qui entourent le jardin dirigent de 20 à 60 pour cent de lumière en plus vers les plantes. Les réflecteurs contiennent la plupart de la lumière dans la jardin, et distribuent plus équitablement la lumière à toutes les plantes et à leurs branches les plus basses.

Figure 21 : Les réflecteurs fabriqués séparent ces tubes. De l'Astrolon couvre le haut et les côtés de ce jardin de floraison.

Une peinture blanche et lisse produit une surface réfléchissante meilleure pour une lumière bien répartie et régulière, que les feuilles d'aluminium.

Un matériau réfléchissant favori pour les pièces de croissance en extérieur ou en intérieur est l'Astrolon, un matériau robuste de tissu/plastique avec une surface réfléchissante argentée. L'Astrolon ne se froisse pas et ne se raye pas, et il dure de nombreuses années. Même plissée, sa surface reflète la lumière régulièrement. L'Astrolon résiste aux dégâts de la lumière du soleil, aux variations extrêmes de température, et aux vents forts. Utilisez de l'Astrolon pour couvrir les sols et les murs, en guise de rideaux, ou pour la surface supérieure des réflecteurs.

Le plastique en double-couche, noir sur un côté et blanc sur l'autre, est un autre matériau réfléchissant excellent; il marche très bien comme des rideaux pour entourer le jardin. Il est le meilleur choix pour couvrir et protéger le sol. Regardez à travers tout matériau réfléchissant pour voir si la lumière passe au travers. Toute lumière passant au travers est perdue.

Le mylar, qui fût développé par la Nasa, a une finition polie et est très réfléchissant. Le mylar est environ 6 pour cent plus réfléchissant que la peinture blanche et lisse. C'est une surface réfléchissante excellente si elle est fixée en place et que vous n'avez pas à la bouger ou à la toucher pendant la croissance. Vous pouvez couvrir tous les murs du jardin et ne pas avoir de meilleure surface réfléchissante sauf en utilisant des miroirs. Il y a deux problèmes avec le mylar. Premièrement, il est électriquement conductif; donc ce n'est pas une bonne idée de suspendre le mylar comme des rideaux à partir des installations ou proche de celles-ci. Deuxièmement, si le mylar doit être bougé ou repositionné, comme quand on le suspend comme des rideaux, il se raye facilement, ce qui réduit sa réflectivité et sa durée de vie. Pour des rideaux réfléchissants, l'astrolon ou le plastique blanc sont presque autant réfléchissant, et ne conduisent pas l'électricité, donc ce sont de meilleurs choix que le mylar.

Si vos installations fluorescentes ne sont pas équipées de réflecteurs, construisez les à partir de matériaux simples. Utilisez les emballages de carton dans lesquels sont vendus les tubes et les réglettes. Coupez les rebords à chaque bout, et environ 25 cm à un des bouts. Peignez l'intérieur avec de la peinture blanche, ou couvrez-les avec un matériau réfléchissant. Positionnez les cartons à l'intérieur de l'installation de façon qu'ils "entourent" les tubes.

Figure 22 : Le mylar (sur le côté gauche de la photo) est excellent pour couvrir les murs de façon permanente. (N'utilisez pas le mylar en rideaux).

Figure 23 : Réflecteur fabriqué avec une feuille d'aluminium sur une installation MH. C'est préférable d'acheter un réflecteur.

Pour les lampes MH et HPS, construisez un réflecteur en forme de cône large ou parabolique à partir de grillage ou de n'importe quel matériau qui est malléable mais qui garde sa forme. Couvrez son intérieur avec de l'aluminium ou de l'astrolon. Ajustez l'angle du cône de façon que le périmètre du jardin soit juste dans le cône de lumière formé par le réflecteur quand il est suspendu à la bonne distance par rapport au sommet des plantes. C'est mieux d'acheter un réflecteur chez un distributeur. Il dirigera plus de lumière, plus régulièrement, que n'importe quel réflecteur fabriqué.

Quand des murs bordent le jardin, peignez-les avec de la peinture blanche et lisse ou couvrez-les avec un matériau réfléchissant. Entourez les ouvertures en suspendant de l'astrolon ou du plastique blanc. Ou, dans les jardins HID, utilisez des feuilles de carton, et mettez-les debout en un cercle autour du jardin si celui-ci est au centre d'une grande pièce. Agrafez-les au sol ou construisez un simple cadre sur lequel vous pouvez attacher ou appuyer les cartons, et couvrez-les avec du matériau réfléchissant. Pour les jardins fluorescents, suspendez des rideaux réfléchissants (Astrolon ou plastique blanc) à partir des longs côtés de l'appareillage.

Les jardins à fenêtres ont aussi besoin de réflecteurs; autrement l'arrière des plantes aura moins de lumière. Vous verrez la nette augmentation de lumière dès que vous aurez installé les réflecteurs. Entourez l'arrière des plantes avec un périmètre réfléchissant et couvrez le sol avec du plastique blanc. Pour les grandes plantes, tendez une forte corde à partir de laquelle vous suspendez des rideaux réfléchissants pour entourer le jardin.

La ventilation est très importante pour la santé et la croissance de la récolte. Les réflecteurs ne doivent pas encadrer complètement le jardin, autrement le flux d'air est coupé. Laissez des ouvertures à chaque bout des installations fluorescentes. Vérifiez la chaleur, et découpez des trous près du haut des réflecteurs pour ventiler l'excès de chaleur. Pour les jardins HID, laissez une ouverture au-dessus du jardin. Lisez la section sur la ventilation au chapitre 13 pour des informations sur l'installation des ouvertures.

 

7 - Préparations additionnelles

Pour la plupart des cultivateurs d'intérieur, la température du sol n'est pas un problème. Mais, si le sol de votre jardin est frais (moins de 10 °C), vous pourriez avoir des problèmes de germinations sporadiques ou retardées. Levez simplement les pots au-dessus du sol, et le sol froid ne refroidira plus les pots. Isolez le sol, ou mettez les pots sur des boîtes et la température de germination augmentera jusqu'en une température acceptable quand vous allumerez les lumières. Là ou le sol est particulièrement froid, utilisez des câbles chauffants pour élever la température des milieux de plantations (voir le chapitre 11). Ou utilisez une boîte à germination qui est séparée de la pièce froide de plantation pour commencer les pousses.

Un sol froid ralentit la croissance des plantes à n'importe quelle étape de leur cycle. Asseyez-vous sur votre sol quelques minutes, et cela vous donnera une idée de comment un sol froid peut refroidir les pots. Faite une plate-forme de n'importe quel matériau isolant, comme le contreplaqué levé de plusieurs centimètres du sol par des blocs de bois. Ou isolez le sol avec de la laine de verre avec une face d'aluminium pour la réflectivité.

Pour la prévention des insectes, un insecticide "en voile" vous débarrassera de tous les insectes (voir le chapitre 16). Déployez l'insecticide avant de commencer à planter.

Désinfecter la pièce pour éviter les problèmes de champignons pourra vous aider, mais n'excluera certainement pas les problèmes de microbes. Vous pourriez désinfecter les murs et le sol avec un lavage d'eau de javel, d'ammoniaque, mais les champignons sont omniprésents, et c'est presque impossible d'élever les plantes dans un environnement stérile. Certes, laver et désinfecter la pièce peut vous aider, mais les spores de champignons flottent partout, et les champignons dégradent naturellement tout tissu mort ou en train de mourir, ou qu'il soit. C'est pourquoi les fruits moisissent au réfrigérateur, les feuilles se transforment en compost, et pourquoi toute chose organique se dégrade ou qu'elle soit. Des mesures préventives plus efficaces sont décrites aux chapitres 13 et 16.

 

8 - Électricité et mesures de sécurité

Quand vous contemplez votre futur jardin, vous voulez avoir une idée grossière de combien faire marcher les lumières va coûter. Pour un jardin fluorescent qui consomme 320 Watts (4 tubes de 2 m 40), l'utilisation des lumières 18 heures par jour coûte environ 100 francs par mois, et pour 12 heures, environ 65 francs - un coût insignifiant quand on le compare au plaisir de la culture et au coût de la marijuana.

Avec de grands systèmes, c'est-à-dire avec 2 HID de 1000 Watts, les coûts de l'électricité ont besoin d'être considérés. Deux HID de 1000 W consomment généralement environ 2120 Watts, plus le courant pour les ventilateurs et peut-être pour un balanceur de lumière, pour un total d'environ 2400 Watts. Un jardin illuminé 18 heures par jour coûtera environ 725 francs par mois, et pour 12 heures par jour, environ 480 francs par mois. Les jardins poussant sous 24 heures de lumière par jour pousseront plus vite que ceux en-dessous de 18 heures de lumière par jour; mais pour beaucoup de cultivateurs, le coût de l'électricité l'emporte sur l'augmentation du taux de croissance. D'autres cultivateurs disent que "considérés les coûts de la marijuana, qui s'intéresse aux coûts de l'électricité?". Si les coûts de l'électricité vous concernent, alors 18 heures de lumière par jour est votre meilleur choix. Aussi, une période journalière d'arrêt est une mesure de sécurité, puisque les lignes électriques et les installations ont moins de chances de chauffer.

Ensuite, est-ce que votre pièce a assez d'électricité pour alimenter les lampes avec sécurité? Pour n'importe quel autre système que les HID, cela ne devrait jamais être un problème. Les systèmes fluorescents ne rajoutent pas plus qu'une TV. Pour toute HID de 1000 Watts, vous aurez besoin de trouver combien de puissance vous avez à votre disposition.

Avant d'acheter un grand système lumineux, trouvez combien de courant est disponible dans votre future pièce de croissance. La plupart des prises dans les maisons sont sur des circuits de 15 à 30 ampères.

Figure 24 : Un jardin HPS avec des feuilles d'alu sur les murs (à gauche), un ventilateur (derrière), et du plastique blanc couvrant l'entrée (à droite). Utilisez des rideaux ou du plastique blanc pour couvrir l'entrée réduit les chances de chocs électriques.

 

9 - Câblage des lampes

Les installations fluorescentes sont généralement précâblées, et vous avez seulement besoin de suspendre l'installation et de la brancher. Quelquefois, l'intérieur de l'installation a besoin d'être câblé. Tous les fils sont présents, avec un schéma collé sur le ballast, qui identifie les fils par leur couleur. N'importe qui sans connaissance en électricité peut câbler l'installation. Les nouvelles installations ont des cosses qui font le contact électrique en les enfichant dans les trous. Les lampes d'un type ancien ont des contacts conventionnels à vis.

Quand vous achetez une HID, inspectez le haut de l'installation ou le fil entre pour se connecter à l'ampoule. Il devrait y avoir une enveloppe protectrice d'isolation ou blindage métallique. Si le fil n'a pas de protection additionnelle, entourez plusieurs fois du chatterton d'électricien autour des derniers 15 cm du fil qui entre dans l'installation. Inspectez la connexion chaque mois car l'isolation peut se casser avec la chaleur due aux chocs électriques.

Figure 25 : HPS de 1000 Watts et installation de protection.

Figure 26 : Utilisez des extensions à fort calibre à trois fiches (en haut).

Si une rallonge est nécessaire, assurez-vous que vous achetez du fil prévu pour 15 ou 20 ampères. Testez tout fil en sentant simplement combien il est chaud après quelques heures de marche.

 

10 - La sécurité d'abord

Avec les jardins à lumière électrique, il y a un danger inhérent de chocs électriques, parce que l'eau et l'électricité proches l'une de l'autre présentent toujours un risque. Vous serez dans un jardin ou il y a des lampes, des installations, des réflecteurs, et de l'eau dans les pots et aussi peut-être sur le sol, chacun d'eux pouvant conduire l'électricité. Cela peut être une situation dangereuse, particulièrement avec de grands systèmes, comme les HID, qui consomment un courant considérable. Le danger de chocs électriques peut être éliminé ou au moins réduit en des proportions non dangereuses avec des prises à trois fiches (avec une prise de terre). Après avoir mis à la terre votre équipement, suivez les précautions décrites ici pour les soins journaliers, et vous ne devriez jamais avoir de problème.

Lorsque vous prenez soin de vos plantes, soyez conscient que l'eau et l'électricité sont une combinaison dangereuse. Coupez toujours l'électricité de votre jardin quand vous arrosez, et ne prenez jamais soin de vos plantes lorsque le sol est mouillé ou humide. Assurez-vous de ne jamais toucher un réflecteur ou une installation quand vous arrosez ou prenez soin de votre jardin.

Figure 28 : Un ballast HID sur un sol humide est très dangereux. Placez le ballast sur un isolant comme du bois, du plastique ou du styrofoam (tel que sur la photo).

 

11 - Mesures de sécurité générale

Quand vous vaporisez vos plantes, que ce soit un insecticide, du nutritif, ou de l'eau, prenez quelques précautions nécessaires. Toutes les vaporisations marchent mieux si vous vaporisez complètement les faces inférieures des feuilles. Cela veut dire que vous dirigerez le jet en direction des lampes. Les lampes qui sont allumées (chaudes) imploseront au contact de l'eau. Les ampoules incandescentes ou HID implosent avec force quand elles sont touchées par une simple gouttelette d'eau; évidemment, le jet résultant de fragments de verre est dangereux. Éteignez toujours les lampes et attendez qu'elles refroidissent avant de vaporiser le jardin. Élevez l'installation au-dessus du spray, et essuyez les ampoules avant de rallumer. Si une lampes HID casse, ne la regardez pas ! Détournez les yeux et débranchez la prise. Attendez que l'ampoule refroidisse avant de la toucher. Les tubes fluorescents ne doivent pas imploser, parce qu'ils marchent à des températures plus basses, mais pourquoi prendre ce risque ?

Vous voudrez nettoyer vos lampes périodiquement, car elles attirent la poussière et la saleté de l'électricité statique, ce qui baisse leur puissance de sortie lumineuse. Les ampoules chaudes peuvent imploser à la pression ou quand on les nettoie avec une solution humide. Vous aurez aussi besoin de changer les vieilles ampoules. Éteignez toujours les lumières et permettez leur de refroidir à la température ambiante avant de les nettoyer ou de les changer. Quand les lampes HID sont éteintes, elles nécessitent 15 minutes d'attente avant de se rallumer.

C'est une bonne idée de porter des lunettes UV quand on travaille dans le jardin, spécialement avec les lampes HID. Un masque de peintre est un must pour un cultivateur qui mélange la terre ou qui la modifie, ou qui vaporise des insecticides. Ces quelques mesures faciles à utiliser et peu chères sont plus que de la prudence, elles sont nécessaires à tous les cultivateurs conscients de leur sécurité.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site