Chapitre 6 - Les jardins à lumière naturelle

Chapitre 6 - Les jardins à lumière naturelle

Le soleil est gratuit. Beaucoup de cultivateurs élèvent de la marijuana supérieure (comme ils l'ont fait pendant des milliers d'années) sans un effort Herculéen ou une grande dépense. Les cultivateurs élèvent des têtes grandes et puissantes sans que cela coûte sous le soleil ou dans une véranda. Dans le cas le plus simple, plantez les graines pendant le printemps dans des pots de fleurs positionnés devant une fenêtre ensoleillée ou une véranda.

C'est au delà de la compétence de ce livre de décrire le jardinage d'extérieur, ou la culture en champ en détail (voir Marijuana Grower's Guide Complete Edition de la Red Eye Press, 1989). Les chapitres sur la préparation des mélanges de terre s'appliquent également au jardinage d'extérieur et la plupart de l'information fournie ici est utile ou adaptable pour toute culture extérieure. Il y a plusieurs options et méthodes de culture décrites que vous pouvez ajuster pour les situations d'extérieur. Un jardin d'intérieur ou d'extérieur à lumière naturelle, peu cher, mais plein de succès est à la portée de tout le monde, que vous louiez la terre ou non.

La principale différence entre le jardinage avec des lumières électriques et le jardinage sous lumière naturelle est que les jardins à lumière naturelle marchent bien quand ils suivent les rythmes de la saison naturelle de culture. Commencer en d'autres moments que le printemps ou le début de l'été signifie généralement que vous aurez besoin de lumière supplémentaire et/ou d'ombres pour manipuler la photopériode pour contrôler la floraison et le moment de la récolte.

Une deuxième différence est que sous la lumière du soleil, la lumière est aussi forte en bas et en haut de la plante. La lumière du soleil illumine fortement les branches basses, donc il n'y a pas de besoin à garder un système lumineux proche du sommet des plantes. Plutôt que de tailler ou de tendre les plantes pour les garder à des hauteurs égales, vous avez seulement besoin de tourner les plantes en pots occasionnellement de manière qu'elles poussent symétriquement. Séparez les plantes, ou taillez-les et dressez les sommets pour remplir tout l'espace du jardin.

Le critère le plus important pour un jardin en lumière naturelle plein de succès est une compréhension de la photopériode et de comment celle-ci affecte le résultat de toute récolte. Les deux façons fondamentales pour contrôler la photopériode sous la lumière naturelle, sont : (1) utiliser de la lumière électrique supplémentaire pour étendre la photopériode, ce qui évite la floraison et garde la croissance des plantes vigoureuse quand la photopériode est naturellement courte comme pendant les mois d'hiver; (2) bloquer la lumière naturelle pendant une partie du jour pour raccourcir la photopériode et forcer les plantes à fleurir quand vous voulez qu'elles fleurissent, par exemple, pendant les longs jours du printemps ou de l'été.

Dans le cas le plus simple, commencez votre récolte au même moment que les cultivateurs d'extérieur devraient la commencer, après les dernières gelées d'hiver. Cette récolte devrait alors être moissonnée en automne, comme devrait l'être toute récolte poussant en extérieur. Puisque vous pouvez utiliser soit l'ombre, soit la lumière électrique pour modifier la photopériode naturelle, vos possibilités augmentent à 4 situations de base, répertoriées dans le tableau 6.1.

Commencez en hiver, quand les gelées sont passées.

Figure 33 : Le cas le plus simple : commencez en hiver et faites pousser devant une fenêtre ensoleillée. Notez que des fils tiennent les branches à l'abri de la vue de la fenêtre.

Tout cultivateur en lumière naturelle a ces 4 options de base quand il fait pousser en extérieur ou dans des serres chauffées. Dehors, les gelées locales limitent la saison de croissance et vos possibilités.

1. Le jardin à lumière naturelle. Commencez la récolte en hiver et moissonnez en automne, en suivant le rythme naturel des récoltes en extérieur. Un problème fréquent qui arrive avec les jardins à fenêtres commencés en hiver est que en automne, quand les plantes fleurissent, la lumière est faible, et seulement une partie de chaque plante pourrait être éclairée. Une grande plante laissée avec peu d'éclairage développe en conséquence des têtes petites et chétives. C'est meilleur d'avoir des plantes plus petites qui sont recouvertes de lumière et peut-être avec un spot supplémentaire. Vous avez des plantes plus petites mais plus vigoureuses qui ont une lumière suffisante pour produire des têtes plus grandes et mieux formées. Les grandes plantes qui poussent devant des fenêtres peuvent être aussi dures à cacher. C'est plus facile d'occulter des plantes plus petites de la ligne de vue de l'extérieur.

En extérieur, semez les graines après les dernières gelées d'hiver. Quand vous devez semer dépend d'ou vous vivez : dans le Minnesota, vous pourriez ne pas être à même de semer avant le début juin; en Californie, vous pouvez commencer à semer aussi tôt que février ou mars. La considération la plus importante, après le subterfuge et la sécurité, est d'être sûr que les plantes mûrissent pleinement avant les gelées de l'automne. Dans les zones du nord, trouvez la variété qui est mâture la plus tôt possible, comme l'africaine du sud ou l'afghane qui mûrissent en septembre ou avant les gelées locales. Si vous commencez une variété tropicale, vous récolterez seulement les feuilles (voir le chapitre 10). La marijuana résiste aux gelées douces avec peu de dommages, mais si les températures descendent en-dessous d'environ - 4 °C, ou si une gelée douce reste plusieurs jours, les plantes mourront.

2. Les jardins à commencement tardif sont pour les cultivateurs qui cultivent de petites plantes comme subterfuges ou pour cacher des programmes de propagation, ou parce que les circonstances ont dicté qu'elles devaient démarrer plus tard que d'habitude. Commencez les plantes de la fin juin jusqu'en août. Les commencements tardifs sont pratiques pour les variétés tropicales qui ne pourraient pas être mâtures avant novembre ou décembre. Les récoltes en fenêtre peuvent dépasser de la fenêtre si les plantes sont commencées au printemps. Si vous commencez en juillet, les plantes auront une taille maniable pendant la floraison. Par exemple, en commençant des plantes afghanes au début de juillet, les cultivateurs cachent la marijuana parmi leurs plantes de jardin. Regardez les photographies pour avoir quelques idées.

3. Les cultivateurs du début de l'hiver avec des récoltes au printemps cultivent leurs récoltes au long de l'année ou commencent des programmes de propagation pour des récoltes de graines pour leur récolte d'été. Les commencements en hiver sont parfaits pour les serres (voir le chapitre 7). Par exemple, commencez les plantes à la fin décembre ou au début janvier. Élevez les pousses exclusivement en intérieur avec des lumières électriques, ou faites les pousser avec de la lumière électrique supplémentaire dans des serres pour rallonger la photopériode jusqu'au moins 16 heures de durée. A la fin de février, utilisez les lampes supplémentaires seulement pour augmenter la quantité de lumière au moment de la journée le plus faible en lumière. La courte longueur naturelle (moins de 12 heures) fait commencer la floraison. Ne rallongez pas la photopériode à ce moment avec des lumières électriques, mais utilisez-les seulement pour encourager la faible lumière du jour. Réglez le timer pour être "off" quand les plantes sont naturellement dans le noir ou pour maintenir une photopériode pas plus longue que 10 à 12 heures. Les têtes devraient être prêtes à être moissonnées en mai.

Ce système marche assez bien sans lumière supplémentaire, mais si vous ajoutez à la lumière du jour quelques heures de forte lumière pour renforcer la lumière naturelle, et si vous êtes sûrs que les plantes ont seulement 10 à 12 heures de lumière chaque jour, les plantes répondront en maintenant la floraison et les têtes mûriront complètement et plus naturellement. Dès que les plantes fleurissent, ombragez-les pendant avril (bloquez la lumière naturelle pour faire que la photopériode ne dépasse pas 12 heures par jour), et les têtes se formeront mieux que si elles étaient laissées à elles-mêmes.

Figure 34 : Une manière simple de faire pousser tout au long de l'année. Ajoutez à la lumière naturelle de la lumière de grande intensité et entourez le jardin avec des rideaux réfléchissants opaques.

4. Commencer à n'importe quel moment de l'année nécessite soit l'utilisation de lumières électriques pour rallonger la photopériode, soit des rideaux opaques pour réduire la photopériode pour la floraison, ou les deux. Utilisez un ombrage opaque au printemps ou en été pour raccourcir la photopériode. Ajoutez de la lumière électrique à la lumière naturelle à tout moment pour étendre la photopériode, de façon à pouvoir faire démarrer les pousses ou faire fleurir les plantes tout au long de l'année.

Réglez les rideaux opaques pour couper la lumière et réduire la photopériode (ou déplacez les plantes dans une chambre noire) pour forcer les plantes à fleurir. Pour la plupart de l'année, vous avez besoin seulement de 3 semaines de noir artificiel pour une réponse en floraison forte. C'est seulement si les plantes sont mâtures pendant le milieu de l'été (quand la longueur naturelle du jour est longue) que les plantes reviendront à une croissance végétative après une discontinuité de la période d'obscurité.

Si c'est facile d'obscurcir une pièce, commencez les pousses au début du printemps, et vous pourrez avoir la lumière forte du soleil de l'été pendant la maturation. Dans n'importe quelle situation de croissance, les têtes se forment plus vite et pleinement quand la lumière est forte pendant la floraison. Par exemple, obscurcissez la pièce chaque matin ou chaque après-midi (le plus facile) pendant juillet pour réduire la photopériode à 10 ou 11 heures de lumière. Dès que les têtes se forment bien, discontinuez l'obscurité, parce que la faible lumière à ce moment n'inversera pas la réponse de floraison.

 

1 - Considérations générales pour les jardins d'intérieur à lumière naturelle

Les fenêtres ont plus ou moins de lumière du soleil à différents moments de l'année parce que la position du soleil change constamment. Vous voulez installer votre jardin là où il aura la plus longue durée de soleil (ou de lumière la plus brillante indirecte) pendant que les plantes fleurissent. Si vous vous attendez à ce que votre variété soit récoltée en octobre, regardez pour voir ou le soleil cogne pendant mars ou avril. La fenêtre ou la surface la mieux ensoleillée pendant ces mois sera aussi la plus brillante pendant septembre et octobre : pour des récoltes en novembre, trouvez la fenêtre la mieux éclairée pendant mars; pour des récoltes en décembre, ce sera pendant février.

Figure 35 : A gauche : Les petites colombiennes fleurissant en avril. Les pousses ont eu une photopériode rallongée avec des lampes incandescentes. Le cultivateur a déplacé les pots à l'intérieur chaque nuit pour maintenir la photopériode à 11 heures pendant avril. A droite : La petite nigérienne a formé une excellente tête.

La lumière du ciel est brillante tout au long de l'année. Même si la lumière du soleil ne frappe pas directement le ciel, la lumière brillante en-dessous du ciel est généralement assez forte pour supporter une bonne croissance. Prenez avantage de toute lumière du ciel pour un jardin peu cher avec un rendement qui en vaut la peine. Fabriquez une plate-forme pour tenir les pots et garder les plantes proches de la lumière du ciel. Baissez graduellement la plate-forme quand les plantes deviennent plus grandes.

Des pots individuels sont toujours plus polyvalents que de planter des "lits" ou des cuves. Vous pourriez déplacer les pots dans une pièce de sécurité si vous avez des visiteurs. Bougez les pots individuels vers une pièce obscure pour forcer la floraison. Faites tourner les pots individuels périodiquement dans la plus forte lumière pour maintenir une croissance uniforme.

Entourez toujours les fenêtres du jardin avec de l'aluminium ou d'autres rideaux réfléchissants pour refléter la lumière en direction des plantes. Avec des lumières électriques supplémentaires, les réflecteurs font une différence majeure dans la quantité de têtes de haute-qualité qu'un jardin produit. Tendez une ficelle solide entre les murs et suspendez des feuilles d'aluminium ou d'Astrolon derrière les plantes, ou coupez des boîtes de carton pour qu'elles soient ouvertes et tiennent debout, et couvrez-les avec des feuilles d'aluminium ou peignez-les avec du blanc lisse.

Les rideaux qui sont à la fois opaques et réfléchissant servent un but double : pendant la journée, les rideaux d'Astrolon reflètent la lumière quand ils sont positionnés derrière les plantes; pendant la lumière du soir, couvrez les fenêtres avec les rideaux d'Astrolon pour bloquer la lumière et maintenir une photopériode réduite de 12 heures pour la floraison. Protégez les sols avec du plastique blanc.

Les stores vénitiens ouverts vers le haut obscurcissent l'intérieur de la maison de l'extérieur mais laissent entrer la plupart de la lumière dans le jardin. En fermant les stores chaque soir, les cultivateurs ont un contrôle facile de la photopériode.

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site