Chapitre 8 - Pots et récipients

Chapitre 8 - Pots et récipients

Dans son état naturel, la marijuana développe un système de racines extensif, un réseau fibreux de petites racines latérales qui partent de la principale, en forme de carotte. Les petits pots ou les terres sèches restreignent le développement d'un système extensif de racines. Bien qu'un rapport publié ait dit qu'une plante de marijuana à San Diego avait une racine principale de plus d'1 m 80, je n'en ai jamais vu de plus de 45 cm environ et c'était sur une plante de 5 m 50 de haut. Généralement, la racine principale ne pousse à pas plus de 10 à 25 cm de profondeur, même sur les plantes les plus grandes. En arrosant et engraissant selon les besoins, vous pouvez faire pousser une plante d' 1 m 80 dans un pot de 10 cm ou dans une couche de terre de 90 cm; cependant, aucun de ces extrêmes n'est désirable ou praticable. (Les pots sont mesurés par leur diamètre au sommet du pot).

 

1 - Petits pots et récipients pour démarrer les plantes

Mettez autant de pots que vous pouvez à l'intérieur du périmètre du jardin ou dans la surface éclairée, pour faire l'utilisation de l'espace la plus efficace. Beaucoup de cultivateurs préfèrent démarrer les plantes dans des pots plus petits, et les transplanter dans des pots plus grands quand le système de racines est limité par le pot.

Les pousses prennent beaucoup moins d'espace que les plantes mâtures; donc quand les plantes sont plus petites, placez-les proches les unes des autres, et beaucoup plus de plantes tiendront sous le système lumineux. Dès que les plantes commencent à se toucher les unes avec les autres, récoltez les plantes les moins vigoureuses (ou les mâles) pour fumer et transplantez les plantes les plus vigoureuses (ou les femelles) dans des récipients plus grands. Cette procédure assure que le jardin est rempli avec des plantes partout croissantes, et pendant la floraison l'espace est rempli avec des femelles. Rien du jardin n'est perdu en espace vide ou en mâles non désirés plus tard dans la croissance. De même, si les plantes ont à être déplacées et transplantées dans une autre surface de croissance, les pots pèsent considérablement moins et sont plus faciles à transporter.

Bien que les "plateaux" de plantation sont souvent recommandés pour le démarrage des plantes, leur petite profondeur restreint l'enracinage des pousses. Quand une graine germe, la racine principale pousse à une profondeur d'environ 10 cm en deux jours. Dans un pot peu profond ou un plateau, la racine se courbe ou s'enroule dans l'espace confiné, ce qui ralenti le développement de la plante. La racine récupère après la transplantation, mais pour les meilleurs résultats, démarrez toujours les plantes dans un récipient d'au moins 10 cm de profondeur.

Les pots en fibres compressées sont souvent utilisés pour démarrer les pousses. La plupart des boutiques de jardinage les ont en différentes tailles, mais les cultivateurs doivent utiliser un pot de 10 ou 15 cm. Les pots de tourbe compressée sont supposés se casser dans la terre, mais les racines latérales délicates de la marijuana peuvent ne pas être capables de pénétrer les côtés jusqu'à ce que vous cassiez les bords quand vous transplantez. Vous aurez de meilleurs résultats si vous utilisez les autres pots recommandés ici.

Ne confondez pas les pots de fibres compressées avec les pots de tourbe (ou disques) qui sont enclos dans une maille en nylon. Ces pots de tourbes ou ces disques expansibles enclos dans une maille en nylon sont excellents pour démarrer les pousses. Le Jiffy-7 est une marque qui marche très bien. Les plus petits disques (qui s'expandent jusqu'environ 5 cm de profondeur) doivent être enterrés directement dans la surface de la terre quand vous plantez les graines. Les racines de la marijuana pénètrent facilement tous les pots de tourbe expansibles enclos dans une maille en nylon. Chacun d'eux doit être planté directement dans la terre.

Figure 50 : Les disques (au centre) s'expandent quand ils sont mouillés en boulettes de tourbe (à gauche). Les pots de tourbe (à droite) marchent mieux en extérieur.

Des coupes de papier paraffiné, de plastique ou de styrofoam (de 170 à 225 grammes) ou des récipients de lait de 1 litre, coupés en deux, et remplis avec un mélange de terre, marchent très bien, et sont moins chers que les fibres compressées, et des pots ou bacs en plastique. Vous pouvez utiliser des pots ou des bacs en plastique, des boîtes de conserve, ou des petits sacs en plastique pour les premières semaines de croissance. Percez le fond de chaque récipient pour que l'excès d'eau puisse s'en aller. Utilisez une perceuse pour faire les trous à travers les pots en plastique; n'essayez pas de poinçonner les trous individuellement, car vous casserez les fonds.

 

2 - Grands récipients pour plantes mâtures

En accord avec les tests scientifiques, faire pousser une plante mâture sous les meilleures conditions dans un pot plus petit que 40 cm de diamètre et moins de 20 cm de profondeur donnera des plantes plus petites. Un récipient de 19 litres mesure approximativement 30 cm de diamètre et environ 25 cm de profondeur. Un récipient de 19 litres a grossièrement la capacité nécessaire pour une plante d'intérieur pleinement mâture sans restriction de croissance due à un pot sous-dimensionné.

Vous pouvez acheter des bacs à fleurs grands et chers mais c'est une dépense non nécessaire. Les cultivateurs expérimentés utilisent leur ingéniosité pour trouver des substituts pas chers et convenables. N'importe quel récipient qui contient une quantité adéquate de terre, qui ne se désagrège pas avec les arrosages répétés, qui ne contient pas de produits toxiques, et qui est au moins aussi large en haut qu'au fond suffira.

Figure 51 : Les récipients de lait sont une alternative aux pots normaux pour démarrer les graines.

Beaucoup de magasins de jardinage vendent des récipients en plastique usagés à un prix réduit. Les grossistes vendent des pots en plastique en cartons à des remises considérables.

Les cuves, les corbeilles, ou les demi-tonneaux sont aussi bien que les grands récipients pour la croissance en intérieur. Les boîtes en bois marchent bien. Commencez au moins six pousses dans chaque grand récipient de manière que vous ayez plusieurs femelles poussant dans chaque récipient à la fin de la saison.

Une alternative pas chère aux grands récipients sont les sacs poubelles en plastique. Ils ne sont pas chers et sont légers, mais ils doivent être manipulés avec précaution pour éviter de remuer la terre et d'endommager les racines fragiles. La capacité du sac ne doit pas être de plus de deux fois le montant de terre utilisé. Par exemple, pour 15 litres de terre, le sac doit être d'au moins 19 litres, mais pas plus de 30 litres; autrement, le sac va se mettre en une masse sans forme plutôt que de former un cylindre. Percez des trous dans le fond pour le drainage, et utilisez du scotch pour réparer les déchirures.

Meilleurs que les sacs poubelles sont les sacs en plastique fabriqués comme récipients pour plantes. Ils sont vendus dans beaucoup de tailles, de 7 cm pour les sacs de démarrage, à 45 litres de capacité. Ces sacs de plantation forment un cylindre ou une base carrée quand ils sont remplis, et s'achètent généralement avec des trous de drainage déjà faits. Ces sacs de plantation sont plus d'un millimètre plus épais que les sacs poubelles; ils sont beaucoup plus résistants et durent plus longtemps, et de ce fait peuvent être réutilisés de nombreuses fois. Ils sont grandement recommandés. (Voir la figure 47).

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×